Le site plein de ressources pour s'engager dans une consommation responsable.

La chanteuse Gwennyn change de tournée !

Gwennyn, auteure-compositrice-interprète bretonne a accepté de relever un défi étonnant. Durant une journée, elle a expérimenté le travail de Laurent Guiavarc’h, chauffeur Ripeur sur la Communauté de Communes du Pays des Abers.
Cette expérience permet de découvrir les coulisses du métier et de questionner notre gestion des déchets ménagers dans le Finistère.

Un réveil aux aurores pour Gwennyn

Ce matin, Gwennyn a avancé son réveil pour rejoindre Laurent Guiavarc’h prêt à démarrer sa tournée. Il est 5h45 à Bourg Blanc, loin de la scène ou du studio d’enregistrement,  Gwennyn s’apprête à découvrir le quotidien musclé d’un chauffeur-rippeur. Au quotidien, avec ses collègues, Laurent Guiavarc’h collecte l’ensemble des poubelles d’ordures ménagères (poubelles noires) des 42 000 habitants de la Communauté de Communes du Pays des Abers

Après un temps d’échange pour faire connaissance, Laurent et Gwennyn débutent la tournée pour collecter les premières poubelles d’ordures ménagères. La jeune apprentie est épaulée par Laurent qui répond à ses interrogations et lui montre les bons gestes à adopter pour manipuler et travailler en toute sécurité.

Les déchets d’ordures ménagères dans le Finistère

Dans le Nord Finistère, on produit 192 kilos par an et par habitant d’ordures ménagères (poubelle noire). Dans cette quantité, il y a 55% des déchets qui pourraient être valorisés, donc, l’enjeu est d’aller les chercher pour les remettre dans les bonnes filières” témoigne Gilles Feunteun, responsable opérationnel dé déchets. 

Gwennyn est surprise par la disparité des tailles des poubelles d’un foyer à l’autre. Durant la tournée, une poubelle déborde, Laurent et Gwennyn entrouvent les sacs et découvrent “ des emballages et des cartons, qui auraient pu aller dans la poubelle jaune, il y a même des vêtements ” s’étonne Gwennyn. Malheureusement, ces déchets, mal triés, iront vers des usines de valorisation énergétique pour être incinérés mais ne seront pas recyclés. 

Des femmes et des hommes pour gérer nos déchets

Pendant le confinement, vous étiez parmi les seuls à sortir ?”, questionne Gwennyn à Laurent. “Oui, nous avons reçu des encouragements et des remerciements avec des dessins d’enfants.” répond Laurent. Les gens se sont rendu compte que vous preniez des risques et que vous faisiez un boulot essentiel” constate Gwennyn.   

Au quotidien, sans interruption, Laurent comme d’autres ripeurs, parcourent les rues du Finistère pour collecter les ordures ménagères. Lors des tournées, les manipulations sont nombreuses, elles peuvent être pénibles et dangereuses : poubelles mal positionnées, lourdes dû à des erreurs de tri (bouteilles en verre, bouteille de gaz,…), avec des produits toxiques…

Découvrez aussi

Déménagement responsable zéro déchet

Déménagement

Un déménagement en mode zéro déchet C’est quoi un micro-trottoir ? Ce sont des petites interviews de personnes sélectionnées au hasard dans la rue, à

En savoir plus >