Le site plein de ressources pour s'engager dans une consommation responsable.

La mode de la seconde main ou comment en faire un mode de vie ?

C’est dans un charmant hameau de Plogonnec que Mathilde Thomas Donval nous accueille dans sa maison chaleureuse et authentique. Ici, le défi est de trouver ce qui n’est pas d’occasion… Non pas que la famille n’ait pas les moyens mais plutôt qu’elle se donne les moyens de s’offrir un monde meilleur… A vos marques, prêt, craquez pour un nouveau mode de vie !

Mathilde seconde main mode responsable

Se vêtir d’occasion, un nouveau style (de vie) très tendance !

De la tête aux pieds, Mathilde est habillée en seconde main et le dit fièrement. « Et non, il n’y a pas de honte à s’habiller dans les vide-dressings ou les dépôts-ventes : au contraire ! » clame-t-elle. Aujourd’hui, s’habiller d’occasion est un acte éco-responsable pour les achats non essentiels. Entre les virées shopping qui tournent aux achats compulsifs, les marques qui délocalisent à l’autre bout du Monde et celles qui abusent des collections capsules éphémères… Il vaut mieux apprendre à déchiffrer les étiquettes pour trouver quelle enseigne a le moins d’impact environnemental et sociétal. Alors, Mathilde, pour être sûre de s’habiller de manière responsable se fournit chez :

  • Vinted, application de ventes d’occasion de mode entre particuliers
  • Leboncoin, site bien connu pour les achats d’occasion
  • Les vide-dressings ou vide-greniers occasionnels ou permanents
  • Emmaüs et autres ressourceries avec un rayon habillement
  • Troc Textile : échange de vêtements…

“Aujourd’hui, s’habiller d’occasion est devenu un acte d’achat éco-responsable.”

Dressing tri désencombrement minimalisme

Quels sont les avantages à s’habiller en 2nde main ?

Tout d’abord, on ne va pas se mentir : le prix est un leitmotiv. Pour tout ce qui correspond aux basiques de votre garde-robe et les vêtements sans marque connue, il faut compter entre 0 et 5 € : qui dit mieux ? Ce qui vaut vraiment le « coût », ce sont les grosses pièces style manteaux ou les belles marques et belles matières car les prix restent toujours accessibles.

Habiller occasion mode durable écogeste

L’autre avantage est de trouver des pièces uniques. « Ainsi, vous limitez les (mal)chances de vous retrouver habillée comme votre voisine à un mariage ou à la rentrée, ce qui évite souvent des déconvenues ! » nous confie Mathilde.

Enfin, la seconde-main, c’est aussi tisser le lien social entre les acheteurs, les vendeurs, les donneurs, les intermédiaires… Cela crée une vraie dynamique autour d’un objet de consommation qui a de moins en moins de valeurs aux yeux de certaines marques… et c’est bien dommage !

Enfin, pour lutter contre les idées reçues : “Non, ça ne sent pas mauvais et non, ce n’est pas grave si quelqu’un a déjà porté ce vêtement… au contraire, cela lui donne une autre dimension.”

Mode durable vêtements seconde main

“La friperie revient à la mode!”

Changer ses habitudes de shopping…

Mathilde l’avoue, elle n’est pas parfaite et souvent pour ses enfants, il est bien plus rapide d’aller acheter un basique dans une grande enseigne pas chère que d’aller à la recherche de la pièce rare… Mais pour elle et son mari, les habitudes ont bien changé !

Temps 1 : Mathilde ne fait plus de virée shopping toute seule ou avec ses copines pour se changer les idées… Une belle balade en bord de mer ou en forêt donne le même résultat !

Temps 2 : Elle attend la période des soldes pour acheter de grosses pièces qu’elle recherche ou qu’elle a repéré. Elle préfère sans aucune mesure acheter un pull à 100€ qui durera 10 ans que 5 pulls à 20€ qui auront une durée de vie limitée.

Temps 3 : Pour chaque article souhaité, elle se pose une première question :
« Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? ». Si oui, une deuxième question arrive : « Est-ce que je peux le trouver d’occasion ? ».
Si oui, elle surfe directement sur Vinted ou autres applications pour voir s’il existe en 2nde main et à sa taille car ça serait dommage de ne pas en profiter !

“Je n’avais pas conscience que mes vêtements étaient produits à l’autre bout du Monde !”

Recycler vêtements don occasion

Vous êtes plutôt vendeuse, acheteuse ou vous faites des dons ?

Vente vêtements mode friperie

Mathilde tient les 3 rôles en même temps et elle nous le prouve ! Elle sort d’une grande malle, des vêtements ensachés, propres, repassés et encore étiquetés. « J’aime bien vendre dans les vide-dressings car quand les gens voient que le stand est bien tenu, ils négocient beaucoup moins que sur internet où c’est presque devenu un automatisme de négocier les prix… ». Pour être sûre de savoir si elle veut revendre certaines pièces de sa garde-robe, Mathilde a une technique. « Je mets des vêtements, à donner/vendre, dans un sac pendant 6 mois. Si je ne les ai pas ressorti pendant ce laps de temps, c’est qu’ils ne me plaisent plus ». Ainsi, elle joue sur plusieurs tableaux en :

  • donnant ses basiques où les vêtements abîmés de ses enfants à Abi29 (qui les remet en circuit de ressourceries ou qui en fait des isolants phoniques pour les piscines, open space, habitations…)
  • vendant les belles pièces ou marques sur Internet ou dans les vide-greniers.
Habiller seconde main mode

Aujourd’hui, Mathilde aimerait que la clientèle des friperies et 2nde main s’étende pour que ce courant de mode durable gagne du terrain. Les habitués et fashionistas ne sont plus à séduire mais il faut lever les tabous pour les autres…

“J’essaye à ma petite échelle de diffuser ce genre de pratique…”

Vêtements occasion mode durable
Vêtements seconde main occasion

Et en couture ?

Même si Mathilde n’est pas une pro, elle aime réaliser des travaux de couture en mode zéro déchet :

  • housses de coussins pour le canapé avec des draps chinés
  • cape de bain pour les enfants avec des serviettes éponges usagées
  • Matelas à langer et tour de lit pour les bébés
  • lavettes…
  • répare et rapièce des capotes de poussettes, des pantalons…
Couture réparation vêtements

Elle fait aussi partie de l’association « Recycle ton Slip » à Quimper qui se retrouve autour de la thématique « couture zéro déchet » avec des ateliers de :

  • Création de sac vrac (avec les draps des grands parents)
  • Atelier furoshiki  pour des paquets cadeaux pérennes
  • Ateliers de bee-wraps
  • Ateliers épouvantails avec les enfants.

Hors confinement, Recycle ton slip organise aussi des vide-dressings dans la région de Quimper.

“Tout ce que je confectionne est issu de la récup’!”

Couture repriser vêtements créations zéro déchet

Pourquoi est-ce si important de se mettre à la mode responsable?

J’ai 35 ans et 2 enfants, je fais partie de la génération qui ne peut pas dire « on ne savait pas l’impact que notre mode de consommation avait sur le Monde… ». Nous avons un véritable devoir générationnel pour les enfants et ceux qui arrivent après. Nous devons les influencer dès aujourd’hui dans notre façon de voir le monde durablement. Petit à petit, il faut apprendre à mixer les usages et tendre vers une réduction des déchets mais aussi en amont une réduction de la production que ce soit au niveau des vêtements, du mobilier, de la décoration, des aliments… Cela fait aujourd’hui 10 ans que je me dis « trier c’est bien, mais moins jeter c’est mieux ! ». L’idée n’est pas d’arriver à un zéro déchet contraignant et abusif, mais de tendre vers une réduction des déchets durable, être juste responsable de nos actes !

Vêtements occasion responsable

“Trier c’est bien, moins jeter c’est mieux !”

Découvrez aussi

DIY furoshiki Noël zéro déchet

DIY furoshiki

Le furoshiki est une technique japonaise traditionnelle de pliage en tissu utilisée pour transporter des objets du quotidien ou des cadeaux. Il est considéré comme

En savoir plus >
sit Nullam quis, Phasellus dictum Aliquam Praesent efficitur. tristique ut