Le site plein de ressources pour s'engager dans une consommation responsable.

Les enfants, premiers de classe sur le zéro déchet !

“Stairway to Zero Waste”, c’est le nom du projet zéro déchet qu’a mené Anne-Laure Briant, institutrice de CM2 à l’école primaire Notre-Dame-De-Kerbertrand de Quimperlé. Entre ateliers, conférences et sensibilisation, elle souhaite informer ses 27 élèves sur la pollution des océans et la réduction des déchets. Un projet enrichissant pour les petits et les grands, que nous avons eu plaisir à découvrir !

eco-ecole-zero-dechet

Sensibiliser les enfants au zéro déchet dès l’école primaire

Le 8 novembre 2020, les 33 skippers du Vendée Globe prennent le large pour 3 mois de voyage en solitaire autour du Monde. Anne-Laure Briant, institutrice de CM2, voit dans cet événement le départ d’une belle leçon à enseigner à sa classe : les dévastations de la pollution marine et l’impact de nos déchets sur la planète bleue. Elle s’associe donc à Emmanuelle Dardelet, membre de l’association des parents d’élèves (et fondatrice de l’association solidaire Rev’co) et à Gwenola Samzun, en service civique pour gérer le parc de 6 hectares situé en plein cœur de l’établissement. Le projet “Stairway to Zero Waste” voit le jour au mois de novembre, en référence à la fameuse chanson de Led Zeppelin, Stairway to Heaven.

eco-ecole-mare

Depuis le lancement du projet, tous les lundis après-midi, les enfants se réunissent par groupe de 5 autour de différentes thématiques. Première étape, définir ce qu’est un déchet. “On a fait une étude sur les déchets dans le cercle familial”, explique Anne-Laure et les enfants ont réalisé que le principal problème venait des emballages!

eco-ecole-classe

L’aventure démarre, de nombreux ateliers et rencontres s’organisent avec différents intervenants :

  • L’ONG Surfrider est venue échanger sur la protection des océans
  • La Water Family est intervenue pour la préservation de l’eau
  • L’association Rev’co a animé un atelier furoshiki pour Noël
  • 3 élèves de l’IME de Quimperlé ont appris aux élèves à coudre des sacs à vrac à la machine, à partir de dons de tissus récupérés par Rev’co
  • La responsable du tri des déchets de Quimperlé a informé les enfants sur le tri
  • Claire Després, gérante de l’épicerie La Belle Vrac, a sensibilisé sur l’achat zéro déchet
sac-vrac

“On voulait mailler le plus possible les élèves, les faire participer”

Une belle récompense à la clé !

Pour aller plus loin, Anne-Laure décide d’inscrire sa classe au concours Ouest France “Des idées pour ma terre”. L’objectif est de mettre en lumière les actions d’élèves engagés sur toute la Bretagne pour préserver la planète. Les résultats du concours tombent en mai 2021 et le projet de la classe quimperloise est retenu. Les enfants reçoivent, tous fiers, un magazine avec un article sur leurs initiatives zéro déchet !

“C’est un projet qui s’est construit au fur et à mesure, tout le monde y a mis du sien”

Une Eco-Ecole engagée dans l’environnement !

L’environnement a une place importante à l’école primaire de Kerbertrand. L’établissement accueillant près de 300 élèves, de la maternelle au primaire, est labellisé Eco-Ecole. Il s’agit d’un programme international d’éducation au développement durable. Le but est d’inviter les enfants à une réflexion sur les enjeux environnementaux, en impliquant le plus de partenaires possibles : élus locaux, associations… Ils travaillent sur des thèmes tels que les déchets, l’eau ou encore l’énergie et la biodiversité. “A Kerbertrand, on n’utilise que du papier recyclé et on essaie d’en utiliser le moins possible”, explique Anne-Laure. Un composteur a été mis en place pour les déchets alimentaires, dans lequel parents d’élèves et voisins peuvent venir se servir.

eco-ecole-compost

Emmanuelle, la directrice de l’APE, est également très engagée dans la vie de l’école, où elle organise de nombreux projets depuis une dizaine d’années :

  • des actions anti-gaspi à la cantine,
  • l’adoption de moutons pour l’éco pâturage,
  • la construction d’une mare pour observer les insectes et arroser le potager
  • l’installation de ruches,
  • un Troc et Puces où les lycéens proposaient leurs vêtements, jouets et livres aux plus jeunes

“On fait aussi très attention à la consommation d’énergie, d’électricité”

eco-ecole-tableau

Un service civique éco-responsable pour renforcer les équipes pédagogiques

En novembre, Gwenola Samzun est embauchée en service civique à Kerbertrand.

A 25 ans, celle que les enfants appellent “Dame Nature”, est chargée de mission “Habiter le parc” de l’école. Elle est aussi référente développement durable sur le primaire et le secondaire.

eco-ecole-jardin


Elle rejoint le projet d’Anne-Laure avec enthousiasme : “Le but, c’est de créer un échange, une réflexion sur l’écologie”. Selon elle, c’est plus simple d’en parler avec les enfants, l’impact des mots et des images est plus fort : “J’ai voulu leur donner toutes les clés en main et après ils en feront ce qu’ils veulent”, explique Gwenola. Sensible à la pollution des océans depuis son plus jeune âge, elle prend son rôle très à cœur et organise :

  • un ramassage des déchets dans le parc pour les identifier et les compter,
  • le festival Dulse Vita au lycée, une semaine sur le thème de la nature,
  • plusieurs interventions avec des ONG,
  • l’élection des éco délégués au lycée et des actions de sensibilisation au zéro déchet pour leur future vie étudiante,
  • une collecte de cheveux grâce à une coiffeuse, qui serviront ensuite à fabriquer des filtres à hydrocarbures…
eco-ecole-collecte-cheveux

“Ce que je leur dis, c’est faites ce que vous pouvez et surtout ce que vous voulez !”.

Et les enfants, qu’ont-ils retenu du zéro déchet ?

Anne-Laure, Emmanuelle et Gwenola ont réussi leur mission : sensibiliser les élèves à l’environnement et au zéro déchet. “Ils étaient hyper motivés à poser plein de questions à chaque fois”, raconte Gwenola. De l’école à la maison, il n’y a qu’un pas ! Alors, les enfants ont initié leurs parents, frères et sœurs :

  • les beewraps ont été refaits en famille,
  • les élèves se rendent régulièrement à l’épicerie avec les sacs à vrac fabriqués en classe et certains sont devenus plus réactifs au tri des déchets,
  • pour économiser l’eau, ils prennent leur douche en 5 minutes maximum, en mettant leur chanson préférée !
beewrap-zero-dechet

Nous avons rencontré Olivia et Eliot, 10 ans et demi et 11 ans :
“Avant, on faisait moins attention qu’aujourd’hui”, raconte Olivia. “A la maison, on a repris le compost, on trie, on regarde les emballages avant d’acheter…”. Eliot est fier de nous parler de ses poules, à qui il donnait déjà ses déchets. “On fait aussi plus attention au tri à la maison”.

“On n’a pas eu d’atelier préféré sur le zéro déchet, on les a tous aimés !”

Et demain, quelles sont leurs ambitions durables?

Les bonnes résolutions de la rentrée 2022 :

Olivia et Eliot entrent en sixième et pas question de changer leurs habitudes : “Déjà, on va éviter qu’il y ait des déchets partout dans la cour du collège !” Anne-Laure souhaite poursuivre d’autres projets toujours en rapport avec le respect de l’environnement et du zéro déchet avec l’aménagement et l’étude d’un potager… 
Gwenola continue aussi l’aventure grâce à un CDD de 10 mois qu’elle vient de signer à l’école ! Elle entend bien continuer ses missions : “6 classes se sont portées volontaires pour s’occuper de 3 poules; je vais mettre un planning en place pour que chacun puisse s’en occuper, nettoyer le poulailler, récupérer les œufs…”  Stairway to Zero Waste continue ! 

eco-ecole-zero-dechet1

En bonus : une idée de réalisation zéro déchet pour la fête des mères

Un cadeau zéro-déchet a aussi été réalisé en atelier pour la fête des mères et Anne-Laure nous le partage !

Recette des cartes fleuries :

  1. Remplissez un saladier de papier déchiré en petits morceaux (utilisez des chutes de papier ou bien du papier recyclé).
  2. Versez dessus 1 litre d’eau chaude.
  3. Laissez tremper 1 heure et égouttez bien.
  4. Mixez pour obtenir de la pâte à papier.
  5. Etalez-la entre 2 feuilles de papier sulfurisé à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
  6. Versez par-dessus un sachet de graines de fleurs.
  7. Laissez sécher environ une semaine, et découpez les cartes à fleurs pour chaque maman !

L’info en 2 minutes

Une éco-école, c’est quoi ?
Une éco-école propose “ une méthodologie et un accompagnement auprès des établissements scolaires pour une mise en œuvre concrète du développement durable.” (la définition est à trouver sur le site eco-ecole.org) Pour ce faire, l’organisation repose sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs de l’établissement (enseignants, intervenants, direction, personnels techniques et administratifs) mais également du territoire de l’éco-école (parents d’élèves, associations, collectivités…).
Une éco-école doit travailler sur 8 thèmes
Ces thèmes sont l’alimentation, la biodiversité, les déchets, l’eau, l’énergie, la santé, les solidarités et le climat. Ces différents thèmes posent les bases d’un projet global qui implique l’ensemble des acteurs de l’éco-école (les élèves, les élus, les parents d’élèves et les associations locales).

Découvrez aussi