Le site plein de ressources pour s'engager dans une consommation responsable.

L’exposition photo #365, Unpacked d’Antoine Repessé dans le Finistère

Depuis le mois de novembre 2021, l’exposition #365, Unpacked réalisée par le photographe Antoine Repessé est à découvrir à travers le Finistère.
Organisée par S’y mettre et l’ensemble des collectivités territoriales du Finistère, cette série de photos questionne nos modes de consommation et apporte des solutions concrètes pour S’y mettre.

Exposition Finistère photos extérieur déchets consommation #365 Unpacked

#365, Unpacked une exposition itinérante à travers le Finistère

exposition 365 Unpacked intérieur ecopole Concarneau

Jusqu’en 2024, la série de photos #365, Unpacked, va parcourir une vingtaine de collectivités du Finistère. Qu’elle soit intérieure ou extérieure, l’exposition est gratuite et devrait durer un mois sur un même lieu. La carte interactive recense les lieux et dates d’exposition.

Le projet #365 Unpacked présente 12 photos. L’artiste Antoine Repessé donne une vision très concrète de la problématique environnementale qu’est la gestion des déchets. Ses personnages sont immergés dans des océans de bouteilles plastiques et des montagnes de déchets. Chaque visuel est accompagné de données chiffrées à l’échelle nationale et départementale sur la quantité de déchets produits par habitant chaque année. Des astuces, des solutions concrètes et des témoignages de Finistériens pour S’y mettre accompagnent chaque cliché.

#365, Unpacked l’histoire d’un grand déballage

Photos Antoine Repesse déchet recyclage exposition

771 kg de déchets sont jetés par habitant du Finistère chaque année, soit 697 000 tonnes de déchets à l’échelle du département (source : OEB, données 2019). Nous sommes environ 900 000 habitants dans le Finistère, il faut imaginer le volume que ces déchets représentent… Au quotidien, il est difficile de prendre conscience de cette quantité car nos déchets sont collectés chaque semaine.

L’exposition #365, Unpacked, met en scène le produit d’une collecte de quatre ans, pendant lesquels le photographe Antoine Repessé n’a plus jeté aucun de ses déchets recyclables. 70m3 d’emballages ont été collectés afin de constituer la matière première du projet qui vient envahir le quotidien des protagonistes de cette série photographique. Cette « déchethèque » est composée entre autres de 1600 bouteilles de lait, de 4800 rouleaux de papier toilette, ou de 800 kg de publicités. Le photographe a en effet pris le parti de trier les déchets collectés pour les photographier séparément. Au-delà de la dimension graphique, l’accumulation de déchets permet d’accentuer le déséquilibre entre l’homme et son environnement. Chaque photo de cette série a donné lieu à une installation in situ et a été réalisée en conditions réelles sans recourir au photomontage.

Exposition photo écopole cca Concarneau déchets

Si on assiste aujourd’hui à une évolution des consciences, l’argument le plus marquant est économique car le coût de ces emballages est double, il est supporté par le consommateur au moment de l’achat, puis de la collecte et du traitement. Entre questionnement écologique et interrogation sur nos modes de consommation, #365, Unpacked, nous rappelle que le meilleur déchet reste celui qu’on ne produit pas.

Antoine Repessé, un photographe engagé

Le photographe Antoine Repessé est curieux et avide de rencontres et de voyages. C’est avant tout pour la dimension humaine qu’il se passionne pour la photographie. De sa pratique antérieure du graffiti, il a hérité d’une sensibilité particulière, d’un regard décalé et affranchi des règles académiques. Il adapte son langage photographique aux différents projets qu’il poursuit.

En 2008, il commence sa carrière en travaillant pour des institutions. Puis, devient photographe indépendant. Il s’engage dans la photographie documentaire avec son premier projet « Roms » sur le quotidien de cette communauté implantée dans la métropole lilloise. Il développe également une série de clichés instantanés, « Jump », photographies de ses rencontres impromptues.

En 2016, Antoine Repessé gagne la troisième place du Sony World Photography Award avec sa série #365 Unpacked. Cette dernière a été exposé dans de nombreux pays et a reçu une large couverture médiatique. Aujourd’hui basé à Paris, Antoine Repessé poursuit son travail en accord avec ses engagements sociaux et environnementaux.

Pourquoi S’y mettre ?

Antoine Repesse photo consommation recyclage 365 unpacked exposition Finistère

S’y mettre est un site plein de ressources pour s’engager dans une consommation responsable. Il propose des solutions concrètes à chaque étape de la démarche de réduction des déchets. S’y mettre se positionne comme un accompagnateur du changement pour avancer petit à petit vers un style de vie durable. A travers l’exposition #365, Unpacked, S’y mettre propose des astuces et des témoignages de Finistériens engagés dans une consommation responsable.

La consommation responsable est une consommation qui est à la fois respectueuse de l’environnement, bénéfique pour l’économie, bonne pour la santé, mais aussi positive pour la société. La définition de la consommation responsable dépend des critères fixés par les consommateurs et de leur sensibilité. Elle est propre à chacun. Certains préféreront des produits locaux, de saison ou Made In France, d’autres se concentreront sur des produits bio ou écologiques, d’autres pourront choisir des produits en fonction de leur impact social, du bien-être animal ou des normes éthiques. Il n’y a pas de solution parfaite mais l’essentiel est de réfléchir avant d’acheter ou de jeter, en toute conscience.

Support exposition extérieur panneaux photos Antoine Repessé Unpacked déchet

Le Finistère, en quelques chiffres

6 kg de bouteilles plastiques (eaux et sodas) sont jetées par habitant du Finistère chaque année, soit 232 bouteilles en plastique par an.

Source : CITEO

21 kg de prospectus, de magazines publicitaires, de journaux et de revues sont jetés par habitant du Finistère par an, soit 19 000 tonnes à l’échelle du département.

Source : centres de tri du Finistère, données 2019

1,1 kg d’emballages de produits d’entretien, d’hygiène et cosmétiques sont jetés par habitant du Finistère chaque année, soit 1 000 tonnes à l’échelle du département.

Source : ecoemballages.fr

0,9 kg de briques alimentaires sont jetées en moyenne par habitant du Finistère chaque année, soit 837 tonnes par an à l’échelle du département.

Source : centres de tri du Finistère, données 2016

16,5 kg de pots, petits emballages et barquettes en plastique et en carton sont jetés par habitant du Finistère chaque année, soit 15 000 tonnes à l’échelle du département.

Source : centres de tri du Finistère, données 2019

2,3 kg de canettes sont jetées par habitant du Finistère chaque année, soit 2 100 tonnes d’emballages à l’échelle du département.

Source : centres de tri du Finistère, données 2016

48,5 kg c’est la quantité de verre jeté par habitant du Finistère chaque année, soit 43 800 tonnes à l’échelle du département.

Source : OEB, données 2019

771 kg de déchets sont jetés chaque année par habitant, soit 697 000 tonnes de déchets à l’échelle du Finistère.

Source : OEB, données 2019

Déchets Finistère exposition photo recyclage consommation


Découvrez aussi

Teeshirt vêtements circuits de recyclage

Le tee-shirt

Lorsque vous faite le tri parmi vos vêtements, avez-vous déjà imaginé ce que devenait votre tee-shirt après avoir quitté votre dressing ? Découvrez en vidéo

En savoir plus >